© 2015 by GN-AVENTURES RCS Angers 527 537 633

LE PROTECTORAT

              Le Protectorat est la première nation Kandoryenne. C’est une monarchie parlementaire avec, d’un côté un système de suzeraineté incarné par le Prince Chasseur de Havre Noir, et de l’autre un Protecteur chargé de représenter la nation et d'en mener sa politique. Une assemblée appelée Conseil du Ban réunit les seigneurs des fiefs et les légats assumant des fonctions au sein de la nation, et permet de discuter et de valider les orientations politiques pour l’année.

 

Valeurs du Protectorat :

 

  • Échanges avec le monde encouragés

  • Enrichissement intellectuel et spirituel

  • Entente avec les peuples libres

  • Esclavage, vol, meurtres et anthropophagie proscrits

  • Respect de la vie en l’absence de menace

  • Liberté de culte (Vide excepté)

 

Ambianis

Issue des monts Durdinis avant de devenir Caedeyrn suite a l'invasion de la péninsule, la tribu Ambiani a un passé trouble de vengeance et de guerre liés aux Soriak. Ils ont un peuple superstitieux Conseillé par 30 druides porteur d'un esprit spécifique.
 

Chaque Ambiani est chargé de transmettre les traditions et savoir de ses ancêtres. Ce peuple vénère des esprits pour vénérer Aénéa et ce par humilité puisqu' ils pensent être trop petit pour la vénérer directement. Fervent défenseur de la nature avec une spiritualité druido/chamanique (très présente) suffisamment vaste et éclectique pour la vivre selon son bon vouloir et selon la facette qui convient.
 

Leurs chefs n’ont pas de droit de naissance, ce sont leurs druides et les initiations (souvent un départ à 12 ans en forêt, ou une série de rêves plus ou moins provoqués) qui décident qui a été touché par quel esprit et quel rôle le sujet aura dans le clan. S'il n’est pas touché par un esprit c'est que sa fonction est autre, il est alors le descendant d’un ancien et le gardien d'une tache, d’une fonction ou d’un savoir. Il est donc un rouage essentiel au fonctionnement de ce clan.

Le Runecuivre est leur chef. La fureur, la colère, la vengeance, l’indépendance, la liberté, la double vision, la beauté sont eux aussi des totems

Depuis une trentaine d’année, il semblerait que ce peuple soit retombé en vendetta contre les Soriak. Ce conflit avait empêché les Ambianis de trouver refuge en vent d'Ouest puisque leurs ennemis s'y trouvaient. Ils ont donc rejoint le camp de vent du Nord et se sont lié d'amitié avec les locaux pour ensuite s'installer au Protectorat ou ils participent aujourd'hui activement à la survie de celui ci. Depuis Séphérie s'est révélée aux hommes et Aénéa a été présentée comme une de ses facettes. Lors de la foire de 1254 Aenëa s'est incarnée en Lysaël de Lideval druidesse elfique et révélée aux présents la nature des Ambianis : un peuple élu, lien entre les Primaux, la création et les autres créatures comme les humains.
 

Fortement lié au primaux, les Ambianis ont fait le choix de rester avec leurs amis du protectorat pour défendre ces valeurs, aider à assurer par leurs maigres contributions la survie de celui-ci en tentant de concilier unité de clan (unité spirituelle) et unité du protectorat en dépit des défections.

La défiance est souvent de mise à notre égard mais aucune de nos actions, pensées ou paroles n'est masquées, la survie est notre credo et nous nous léverons toujours face aux actions, choix qui nous paraissent dangereux, stupides, irrationnels.
Il peut paraitre difficile de nous aborder, nos paroles directes n'aidant pas, mais venez nous voir, nous sommes avant tout souvent enjoué et prompt à discuter.

BIERE

Après avoir perdu toute nouvelle des colons déjà envoyés sur Kandorya, le Royaume Nain de Kazad-Dork décida d’envoyer une seconde expédition, qui fut nommée selon les nains qui la constituait : Bastonneur, Inventeur, Excavateur, Réparateur, Explorateur, B.I.E.R.E, donc.

L’expédition est menée par Salfalur,commandeur du groupe, et regroupe des nains de touts horizons : érudits, artisans, médecins, brasseurs, marins, et toutes les professions utiles à une expédition. Comme tous les nains, tous ont une formation guerrière et la seule chose qu’ils respectent plus que l’argent, c’est l’honneur. Leur sens de la discipline inhérent à leur race se verra sur le champs de bataille, où ils perpétuent la tradition de leur race.

 

Ils partirent juste avant l’isolation temporelle de Kandorya, et ont accosté à l’Est de l’île. Ils ont été invité par le PEL à venir explorer Fongorum afin de participer à la prospection de l’île. Ici, ils firent connaissance de l’ambassadrice Neelen de Nivel qui représentait l’Ordre du Soleil d’Or, et le Protectorat. Elle les a invité à prendre des terres là-bas pour s’y installer.
 

Ils se sont installés sur des terres que leur a donné le protectorat, les montagnes, qui ne pouvaient être cultivée. Inhospitalières pour les hommes et les elfes, elles sont une Terre Promise pour les nains, qui travaillent sans relâche pour se bâtir un nouveau foyer. Situé au sud de Miroir, ce foyer s’appelle Baraz Vorn, terre promise.

N’étant arrivé que récemment, ils n’ont pas tous assimilé Borun à Séphéris. Les débats théologiques restent tendus et animés, autant dans les tavernes que dans les temples.

Le Cercle de la Chimère


La tête de lion donne la force et l’endurance.
La tête de bouc incarne la ténacité et l’alchimie.
La tête de dragon est le siège de l’intelligence et de la magie.
La queue de serpent dispense la sagesse et la ruse,
Les ailes de la Chimère nous emportent là où le savoir se cache. Le Cercle a pour vocation la recherche et la sauvegarde des savoirs occultés.
Les aventuriers qui nous rejoignent se doivent de faire leur preuves auprès de nous sur leur loyauté et leur expertise.
Nous sommes tous un membre indivisible de la Chimère.

L'ordre de la Lame d'Ebon

L'Ordre de la Lame d'Ebon est un ordre militaire d'élite qui voit le jour au sein du Duché d'Anderia dans les Marches d'Aëthéor en 1086.

initialement créé pour la protection ducale, cette unité va s'illustrer lors de ce que l'on appellera plus tard : la révolte des comtes.

Devenant un Ordre militaire indépendant lié au Duc, il se structure, se développe et s'enrichit au sein du Comté de Thirloc.

"Héritiers des vieilles traditions marchéennes, nous sommes fiers de notre passé.

Guidés par la foi et les valeurs chevaleresques, c'est le coeur fier que nous vouons notre vie à un idéal plus grand que notre simple existence..."

Participant à l'expédition du Duc vers le nouveau continent, ils finissent, après un combat acharné contre des pirates, par s'échouer sur des terres encore inconnues.

Leur expédition est dispersée et alors qu'ils se regroupent, une dernière attaque les achèvera et laissera ces hommes livrés à leur propre sort.

Aujourd'hui, alors que peu d'entre eux ont réussi à se regrouper l'Ordre se reconstruit pour un nouveau départ...

"Sous notre bannière qui flottera au vent,

Et quand résonnera notre hymne, notre chant,

 

Que nos lames s'élèvent, d'un grand geste brillant

avant de mettre en pièces, nos ennemis fuyants."

L'Ordre du Soleil d'Or

L'Ordre du Soleil d'Or, dit aussi le Soleil d'Or, est une maisonnée noble originaire du Duché de Nivelle. Fondé en 631 par Fergus le Bon, duc de Nivelle, il fait partie de la nation du Protectorat.

Le Soleil d’Or n’a en rien oublié les manières et traditions du Saint Empire des Marches d’Aëthéor. Rassemblant des hommes et femmes d’armes, de foi et de lettres ; tous dévoués à leur nation et à leur Dame : Neelen de Nivelle ; ses représentants se distinguent par leurs tenues noires et dorées et leur blason de sable à l'ombre de soleil d’or.

Envoyé en Kandorya afin de redorer son blason, ternit suite aux directives de l’ancien Duc Jehan de Nivelle, l’Ordre est aujourd’hui plus rayonnant que jamais, défendant fièrement ses valeurs et celles de l’Unique.

Son crédo "Meurs invaincu ; Point ne brûle ceux que j’éclaire."

Les Thosis'Lon

Les Thosis'Lon sont originaires du Royaume du Sarin'Dol même si leur ancètre le chevalier Florian de Rosépine vivait quitta les baronnies de Soriak. De la lignée, après la disparition d'Orya ne restent que les 4 enfants de Simon Thosis'Lon :
 

- L’aîné, Rénan Thosis’Lon, Diplomate arrivé à la 5eme foire.

- Son puîné,** Guilhem Thosis’Lon**, forgeron et Mage, un temps seigneur du Fief de Miroir.

- Son cadet, Thibault Thosis’Lon, Namn (prêtre de la connaissance) et Protecteur.

- Le benjamin, Loïc Thosis’Lon, explorateur, érudit, herboriste et médecin.

Guilhem, Thibault et Loïc firent partie de la première expédition sur Kandorya et participèrent à la fondation de l'actuel Protectorat.

Explorateurs et férus de connaissances, la famille se passionne pour les mystères et les énigmes de cette nouvelle terre.  

Lors de la 2eme année ils firent venir les enfants de Rénan : Aria, magicienne de combat ; Erwann, un combattant ; Mila, herboriste. Tous prirent des responsabilités de la Nation.

Pour avoir retrouvé le canon de la garnison d'Edenorya, la fratrie se vit offrir le fief des Marches de Baltaz qu'ils firent fructifier avec notamment Anaë et Estreban.

Les Thosis'Lon ont également adopté Raydan, magicien de paix  ou les Oltramars et Andelaroche ou  encore Vittorio Querin'Oli un jeune guerrier.

Et toute la faction apprécie d'accueillir à sa table les autres citoyens du Protectorat ou tout Kandoryen qui a une belle histoire à compter ou une énigme à résoudre comme Gezabel le 'métenphyschotrope'.

Plus qu'une faction ou une famille, les Thosis'Lon sont avant tout citoyens du Protectorat et Kandoryens. Ils ont depuis longtemps abandonné leur emblème pour adopter les armes du protectorat.

Les Urgonautes

Ces Dolsaris (habitants du royaume de Sarin'Dol, dans les montagnes de l'ouest d'Orya) sont spécialisés dans la recherche autour des travaux de Namnésis (Dieu de la connaissance, divinité tutélaire du Sarin'Dol). Ils s’intéressent également au monde qui les entoure et proposent volontiers leur aide pour apporter la connaissance à la nation. Réputés neutres, ils restent éloignés des affaires de guerre, d'argent ou de pouvoir ; seule la connaissance semble les animer. Ce sont de joyeux hédonistes qui aiment apprendre de leur prochain.Des rumeurs courent sur la formation d'un groupe de défense: les Servants Boucliers